Sex Guide - Sexuall.org in english

Sexe à l´adolescence -> L´abus sexuel

L´abus sexuel, ses séquelles, le diagnostique et les caractéristiques cliniques

L'abus sexuel se caractérise par la présence d'enfants et d'adolescents dans des activités sexuelles impropres à leur âge ou à leur développement psychosexuel et lesquelles il n'a pas la capacité de comprendre ou de donner son approbation totale. Les activités sexuelles se rapportent à tout type de jeu sexuel, même sans pénétration. Comme la masturbation mutuelle, le contact oral-génital et l´implication d'enfants dans des films et photos à des fins pornographiques. Cette pratique existe á tous les niveaux sociaux, mais dans les classes les plus défavorisées, sa présence est plus évidente, parce que généralement il se produit de manière plus violente, étant ainsi, la dénonciation se rend aussi plus fréquente vu que la participation des victimes est faite dans les hopitaux.
Nous pouvons penser que l'abus sexuel doit provoquer un sentiment de malaise, de révolte et de colère, néanmoins l'impuissance qui se fait ressentir face à ce type de violence, laisse les individus les plus pacifiques dans un état de révolte, mais l'attitude la plus fréquente, est encore la négation ou la baisse de l´estime.
L'abus sexuel sera toujours considéré comme une agression émotionnelle, bien qu´il puisse être classé de diverses manières, comme: dans les abus sensoriels, lesquels incluent (la pornographie, l´exhibitionnisme, le langage sexuel) ; dans les abus par stimulation, lesquels incluent (les caresses intimes, la masturbation, les contacts avec les organes génitaux), les abus par réalisation des actes, qui incluent (la tentative de viol ou la pénétration orale, génitale ou anale).
L´abus sexuel peut aussi être divisé entre intrafamilial et extrafamilial. Il est important de noter que les histoires d'abus les plus fréquentes et connues sont pratiquées par des membres de la famille ou par des personnes proches, et qui souvent sont dignes de confiance de la famille. Chez les adolescents, les abus les plus fréquents sont effectués par des personnes méconnues.
L'abus sexuel qui est pratiqué par un membre de la famille, ou alors par une personne très proche de la victime, est applé inceste.
Et quand l'abus sexuel vient masqué comme de "l´affection" par le détracteur ?
Cela est terrible, mais malheureusement cela peut effectivement se produire. Un détracteur, souvent essaye de déguiser l'abus qu´il pratique, en disant avoir seulement fait des caresses affectueuses avec la victime, "avec tout le respect dû", sans aucune connotation sexuelle. Voici quelques exemples :
* Les caresses avec connotation sexuelle, actes libidineux, même sans l'utilisation de la force, la victime essayant de "s´échapper", "de fuir", mais l'adulte feignant qu´il ne comprend pas, continuant à caresser et à abuser.
* ou même en sachant que la victime ne se sent pas bien, qu´elle ne veut pas d'affection, le détracteur la"caresse" en lui manquant de respect, et par le manque d'expérience, le manque d'initiative, la victime finit par "recevoir" en laissant “les caresses”avoir lieu, sans réussir à s'éloigner du détracteur.
Nous pouvons prendre comme exemple dans ce cas, qu´il y a même des grand-pères détracteurs qui repréesentent l'autorité pour l'enfant, et qui pratiquent l'abus. Les victimes essayent généralement de s'éloigner, mais celles-ci se plient aux volontés du détracteur, car il représente une "autorité de la famille".
Il est important de faire ressortir que l'abus sexuel est toujours de la responsabilité de l'agresseur et n'est pas provoqué par la victime. Néanmoins, il existe une participation active dans l'abus sexuel qui constitue l'élément de la relation. Nous avons vu aussi que la distinction entre le concept légal de responsabilité et le concept psychologique de participation est souvent confondu. Nous avons besoin, alors d´expliquer clairement qu´il existe deux formes de participation active. La vaste majorité des enfants qui souffrent d´abus sexuels n'ont aucun rôle actif pour initier l'abus, mais touts les enfants sont des participants actifs dans l'interaction abusive, même s´ils sont forcés contre leur volonté. Pour une meilleure compréhension de ce qui a été dit ci-dessus, voyons l'exemple qui suit, où une fille qui a souffert d´abus sexuel pendant des années, a raconté comment son père faisait pour arriver à son objectif: l'abus.
Il demandait à sa fille qu´elle lui apporte son thé à son lieu de travail, un atelier mécanique, quand cela avait lieu, la jeune fille savait déjà exactement ce qui allait arriver, et cela signifiait qu'aussitôt qu'elle arriverait à l'atelier il abuserait sexuellement d'elle. Bien qu´il ne se produisait aucune violence réelle, cet enfant n'avait choix, et elle était forcée par des menaces, à obéir. Il se voit dans cet exemple que cet enfant fut un partenaire actif de l'abus, qui s'est produit pendant de nombreuses années, et qui a constitué l'expérience de relations les plus importantes et intenses de la vie de cette jeune fille, il est clair, aussi que c´est l'expérience les plus néfastes.Souvent, quand l'abus est pratiqué sans violence physique, la victime peut "apprendre à aimer" les sensations provoquées, car leurs zones érogènes sont stimulées et, par conséquent le "plaisir" est ressenti-“CECI NE FAIT PAS PERDRE LE CARACTÈRE DE l'ABUS SEXUEL”, vu que le développement et la maturation sexuels de l'enfant ont été précocement forcés, sans discernement Vu cela, le sentiment de culpabilité que l'enfant vit, a pour origine son sens confus de responsabilité, qui dérive du fait d'avoir participé à l'abus, et que l'enfant sera responsable des conséquences quand l'abus sera révélé. À cause de cette situation, l'enfant va finir par présenter une baisse de la propre estime, et plus tard des comportements de victimes adultes qui ont souffert des abus sexuels pendant l´enfance.
Dans les cabinets de consultations, identifier un cas d'abus sexuel n'est pas une tâche facile, souvent on découvre ce qui est réellement arrivé, parce que l'histoire de l'enfant n´a pas de sens. Dû à cela, au moment où, nous psychologues percevons que l'enfant communique la réalité de l'abus sexuel, nous devons changer de position, c´est à dire, passer d'une "manière interprétative" à une "enquête". Parfois, ce qui peut sembler un matériel inconscient ou des "fantasmes sales", peut en vérité être une tentative secrète de cet enfant de communiquer la réalité de l'abus. Donc l'identification de l'abus devient compliquée, par la peur, par la honte et la culpabilité dans des doses massives qui contribuent à la résistance de l'enfant à révéler l'abus.
Il se sait qu'aucune évidence physique définitive puisse prouver l'existence d´abus sexuel. Mais existent quelques indicateurs comme les hématomes,  la douleur et de les démangeaisons dans la région génitale. Le saignement rectal ou génital peut aussi indiquer un signe d´abus sexuel. La difficulté de s´asseoir et de marcher, et la présence de maladies sexuellement transmissibles sont des signes d'abus sexuel.
Les effets psychologiques et physiques de l'abus sexuel peuvent être dévastateurs. Ces enfants sexuellement stimulés par un adulte ressentent de l'anxiété, et de l´excitation excessive, ils perdent leur confiance en eux et  deviennent des provocateurs par rapport aux adultes.
La séduction, l'inceste et le viol sont des facteurs importants pour la formation de symptômes ultérieures comme les phobies, les anxiétés et la dépression. Ce sont donc des enfants qui montrent une incapacité à traiter leurs impulsions agressives liées aux autres ou  en faisant preuve d'hostilité.
La crise provoquée par l'abus sexuel sera revécue pendant quelque temps dans des périodes de plus grande tension, alternant des réactions de dépression et d'anxiété, donc c'est pourquoi  il doit être offert à l'enfant ou l'adolescent, l'occasion de parler sur le sujet le plus tôt possible, car plus tard sera discuté le problème, plus graves seront les conséquences.
Adriana Sommer da Costa
Sexologiste


Sexe chez les adolescentsLa sexualité chez le prépubèreLes adolescents de 13 à 19 ans
Questions sexuelles des plus jeunesL´abus sexuel 

Cherchez nouveaux amis/es

Je suis/Nous sommes un(e)/des
recherchant un(e)/des
Agé(es) entre
e&t
Recherchant...
Pays

Adriana Sommer da Costa
Psychologue y Sexologiste


Kelly Cristine Barbosa Cherulli
Psychologue y Sexologiste

Dr. Darci L. D. Janarelli
Gynécologue.


Jonatas Dornelles
Anthropologue

Anne Griza

Psychologue

Carlos Alberto Soares

Sexologiste


GoStats stats counter
GoStats stats counter
© 2006 sexuall.org