Sex Guide - Sexuall.org in english

Histoire du Sexe -> L´histoire du SIDA 1

L´histoire du SIDA: 1ère partie

Sida (Syndrome d'Imunodéficience acquis) un petit mot, mais qui contient dans sa signification un ensemble de symptômes physiques, émotionnels, de nombreux conflits, un impact psychologique, des préjugés et de la discrimination sociale.
Son histoire nous raconte, que le sida a été reconnu officiellement, en 1981, aux États-Unis, néanmoins il existe des études scientifiques, qui ont soulevé l´hypothèse que dès les années 40 et 50, les hommes pouvaient être contaminés. Pour ceux qui ne le savent pas, il y avait à cette époque un nombre relativement élevé d'hommes homosexuels dans la ville de New York, présentant une maladie (semblable à la pneumonie) appelée Sarcome de Kaposi, et qui laissait le système immunitaire très faible, c'est-à-dire, compromis. Personne ne savait jusqu'à quel point cette maladie sans aucune classification était infectieuse, contagieuse et transmissible, et si elle l´était les formes de contamination, ce qui a donné lieu à des sentiments d'appréhension et de peur.
En 1986, un comité international a accepté (face à des recherches initiées en 1983 par le chercheur Luc Montaigner qui avait réussi à isoler et étudier le virus de patients atteints du sida) l'utilisation du terme VIH, qui signifie “Virus d'imunodéficience humaine”, reconnu maintenant comme un virus infectieux, capable d'être transmis à d´autres personnes. Face à cette découverte terrible, les recherches ont alors été axées sur les formes de transmission, car depuis lors, le numéro de personnes infectées par le virus VIH s´accroit fortement, d´où l'urgence de découvrir comment le virus se propage, étant de toute façon la seule manière possible de prévenir la population de cette maladie.
Ont été faites alors des expériences en laboratoires, isolant à nouveau le virus VIH, mais cette fois dans des fluides corporels, comme la salive, les larmes et l'urine, et ces études ont seulement apporté donné la confirmation que l'infection par ces fluides est relativement faible. La grande confirmation fut la suivante: Le virus VIH peut seulement être transmis par les rapports sexuels, le sang et par la mère à ses enfants.
D´après l´Organisation Mondiale de la Santé, la forme la plus courante de contagion est le rapport sexuel entre hétérosexuels sans aucune protection, c´est à dire qui n'utilisent pas de préservatifs.
Vous avez certainement déjà entendu parler des groupes à risque, qui comprenaient les homosexuels et les utilisateurs de drogues injectables, mais qui aujourd´hui ne sont plus considérés comme tels. Ce qui existe aujourd'hui sont les comportements à risque, qui sont caractérisés par les relations sexuelles sans préservatifs (surtout lors des contacts intimes entre des partenaires hétérosexuels), où il y a un grand indice de patients contaminés.
La contamination par le sang est bien dangereuse pour qui utilise des drogues injectables, car les seringues sont partagées par plus d'une personne, ce qui est le plus grand danger.
La transmission génétique de la mère à ses enfants, a généralement lieu en Afrique, dû à l'allaitement maternel qui est fréquent dans ce continent, et aussi par la gestation, et au moment de l'accouchement.

Adriana Sommer
Psychologue


L´histoire du SIDA 1L´histoire du SIDA 2Sexe et cultures 1
Sexe et cultures 2  

Cherchez nouveaux amis/es

Je suis/Nous sommes un(e)/des
recherchant un(e)/des
Agé(es) entre
e&t
Recherchant...
Pays

Adriana Sommer da Costa
Psychologue y Sexologiste


Kelly Cristine Barbosa Cherulli
Psychologue y Sexologiste

Dr. Darci L. D. Janarelli
Gynécologue.


Jonatas Dornelles
Anthropologue

Anne Griza

Psychologue

Carlos Alberto Soares

Sexologiste


GoStats stats counter
GoStats stats counter
© 2006 sexuall.org